Les conflits de couples sont de véritables fléaux qui dépensent énormément d’énergie et causent beaucoup de souffrances et de violences, d’autant plus qu’ils se répercutent généralement sur l’environnement et notamment sur les enfants.

Les problèmes de couple et la violence conjugale qui peut parfois en découler sont de véritables poisons qui polluent le couple et le tuent à petits feux.

Le couple étant une entité fragile, chaque situation nouvelle ou imprévue peut-être source de tensions et d’incompréhension et déclencher une crise mineure ou majeure suivant comment elle sera gérée.

Les conflits font généralement partie intégrante des relations humaines, s’ils sont mal gérés, ils mettent en danger l’équilibre souvent fragile du couple, de la famille et parfois même de la personnalité.

Au contraire si les tensions et les incompréhensions relationnelles sont reconnues, verbalisées, décodées et minorées, le couple au lieu de s’affaiblir et de se morceler va se renforcer, s’enrichir et se parfaire.

Comme dit le proverbe qui veut voyager loin ménage sa monture, ménager son couple c’est prendre soin de l’autre mais aussi de soi-même.

Le « Nous » étant fait de deux « Je », pour que le « Nous » fonctionne et se porte bien, il sera nécessaire que les « Je » soient harmonieux, joyeux et équilibrés.

De la même façon qu’un oiseau a besoin de ses deux ailes et un humain de ses deux jambes pour avancer, un couple pour ne pas « boiter » aura besoin de la santé mentale et émotionnelle des deux partenaires.

Dans un couple si l’un ou l’autre a trop de problèmes ou de conflits intrapsychiques, il déséquilibrera et assombrira de façon involontaire le partenariat amoureux, il sera alors nécessaire voir impératif que la personne en souffrance ou en déséquilibre émotionnel s’engage dans une psychothérapie individuelle.

Le choix amoureux dans le couple 

Comme l’on observé depuis maintenant plus d’un siècle les professionnels de la psychologie et de la psychanalyse, le choix du ou de la partenaire est rarement anodin, il est dans beaucoup de cas lié à notre propre enfance et à notre propre histoire personnelle ou familiale. 

Pour bien comprendre la complexité des modes de fonctionnement amoureux, il est nécessaire de prendre en compte les désirs inconscients qui organisent les relations dans le couple.

Souvent l’un compense les faiblesses de l’autre ou accepte involontairement les projections ou le scénario de l’autre, car d’un point de vue psychanalytique, le couple s’élabore sur un plan fantasmatique autour d’éléments psychiques communs ou opposés, comme une sorte de pièce de théâtre bien réglée en plusieurs actes !

La psychothérapie ou la psychanalyse de couple permettra de mettre à jour le « contrat initial d’union », essentiellement inconscient.

Il sera alors possible d’en parler, de le conscientiser, de le renégocier et de le réactualiser en fonction de l’évolution et de la transformation au fil du temps des deux partenaires de vie.

Le choix amoureux est souvent d’ordre :

  • hédonique (on jouit grâce à l’autre)
  • narcissique (on se valorise à travers l’autre)
  • anaclitique (on se sécurise grâce à l’autre)
  • symbolique (on reconnaît inconsciemment en l’autre des éléments psychiques personnels ou transgénérationnels que l’on porte en soi sans même être conscient de leurs présences et de leurs influences sur notre vie amoureuse).

Origines des conflits amoureux

Dans les conflits de couple et la souffrance conjugale, il est important de comprendre les diverses origines des problèmes et des querelles afin de pouvoir mettre en place des solutions concrètes et efficaces.

Les principales causes sont les suivantes :

  • la mauvaise communication (non-dits, paroles maladroites, blessantes ou confusionnantes)
  • les projections liées aux blessures de l’enfance, de l’adolescence ou d’une relation précédente)
  • l’incompatibilité de caractère entre les conjoints (vision de la vie, mode de fonctionnement et pôles d’intérêts trop différents)
  • La mésentente sexuelle et sensorielle
  • L’égoïsme, l’égocentrisme et la paresse au sein du couple
  • L’immaturité, le manque d’engagement ou/et de responsabilité
  • Le manque d’équilibre et de stabilité
  • La possessivité (on croit que l’autre nous appartient)
  • La mauvaise gestion du quotidien
  • Le manque de respect, d’empathie et d’écoute de l’autre.

Les raisons matérielles qui déclenches les conflits de couple (problèmes d’argent, naissance d’un enfant, construction d’une maison, etc.) sont la plupart du temps seulement des effets secondaires d’une ou plusieurs causes énumérées ci-dessus.

Solutions aux conflits conjugaux 

  1. a) Apprendre à communiquer

Dans un couple comme dans une famille aimer ne suffit pas, il faut aussi savoir communiquer d’une façon claire, honnête et bienveillante.

S’engager dans une psychothérapie de couple sera sûrement la meilleure façon d’apprendre ou de réapprendre à communiquer avec douceur, humilité et sincérité.

Communiquer c’est mettre en commun, le bon mais aussi le moins bon (les frustrations, les tensions, les désirs et même les fantasmes) et prendre le risque d’oser dire et d’oser demander.

  1. b) Apprendre à se remettre en question

le couple étant le «lieu » de beaucoup de projection et de régression, il sera impératif d’apprendre à se remettre en question et à réintégrer ses projections et ses émotions, fruits d’un passé pas encore effacé et dépassé. 

  1. c) Solutionner ses blessures intérieures

Dans les conflits de couples seulement 20% environ des ressentis émotionnels sont liés au présent et 80 % proviennent des blessures de l’enfance, de l’adolescence ou d’une relation précédente perturbante.

Avant de bâtir un couple, il serait important de se « construire » et de se connaître soi-même, malheureusement la plupart du temps, les êtres humains brûlent les étapes et oublient de « balayer devant leur porte ».

La psychothérapie de couple

La thérapie de couple est une démarche psychologique et psychothérapeutique qui  a pour fonction la résolution des problèmes et des conflits conjugaux.

Le professionnel spécialisé dans cette pratique a avant tout un rôle de médiateur et de facilitateur d’expression et il veille à la régulation de la communication et au maintien du « cadre thérapeutique ».

La psychothérapie de couple a pour objectif d’apprendre à communiquer autrement grâce à des outils tels que la psychologie positive, la communication non violente, la méthode Imago, la relation consciente, les jeux de rôle, etc.

De cet apprentissage à vraiment écouter l’autre et à lui parler amoureusement et respectueusement, naîtra au sein du couple et au sein de la famille (si le couple a des enfants) une nouvelle ambiance plus légère, plus harmonieuse et plus joyeuse.

La psychothérapie de couple favorisera également l’apprentissage d’un « réflexe » de remise en question personnelle et de prise de responsabilité dans sa façon de communiquer et de se comporter.

Enfin la thérapie conjugale permettra la mise à jour et la prise en compte des besoins personnels de l’un et de l’autre, souvent refoulés aux sein du couple.