Psychothérapie et Spiritualité

Psychothérapie et Spiritualité à Antibes - Aide psychologique antibes

QU’EST-CE QUE LA PSYCHOLOGIE SPIRITUELLE ?

La psychologie spirituelle est un système de pensée, indépendant de toutes religions et de tous sectarismes.

Mariage de la psychologie moderne et de la spiritualité laïc, cette vision philosophique est fondé sur le présupposé de l’existence de l’âme et d’un besoin de spiritualité structuré au fond de l’inconscient.

Contrairement aux désirs psychologiques compensateurs du manque à être, ce besoin inné de spiritualité est un appel à la transcendance, à la complétude et à l’essentialité de l’être.

La psychologie spirituelle a pour objectif d’élaborer ce que le philosophe Ken WILBER appelle : « une théorie intégrale de la conscience ».

Elle postule en l’existence d’un principe central non conflictuel au cœur de chaque être humain.

Ce principe créatif, évolutif et autoréférent, le psychanalyste Suisse Carl, Gustave JUNG l’a nommé : le Soi.

Comme l’exprimait joliment le philosophe Henri BERGSON « le monde à besoin d’un supplément d’âme», la psychologie spirituelle apportent se supplément d’âme à la psychothérapie, toute en restant réaliste et pragmatique.

La psychologie spirituelle ne se limite pas à « rafistoler » le moi en l’allégeant d’une partie de ses conflits et de sa souffrance mais elle vise avant tout un processus d’individuation qui permet progressivement l’émergence du Soi et l’unification de la psyché par une reconnexion avec l’Énergie Universelle et la Source de toutes vies.

Connecté à l’Être (le Soi en terminologie Jungienne), le moi va petit à petit infuser les qualités du Soi, lui permettant de sortir progressivement du « manque à être » et de ses multiples systèmes de compensation.

 

PSYCHOLOGIE SPIRITUELLE ET TRANSPERSONNELLE

Les 3 principaux précurseurs de la psychologie transpersonnelle, tous disciples dissidents de Freud sont :

  • Carl Gustave JUNG (1875-1961) psychiatre et psychanalyste suisse, fondateur à partir de 1913, de la psychologie.
  • Roberto ASSAGLIOLI (1888-1974), neuro-psychiatre et psychanalyste italien, créateur, à partir de 1926, de la psychosynthèse.
  • Viktor FRANCK (1905-1997), neuro-psychiatre autrichien, inventeur de la logothérapie (du grec logos qui signifie : Esprit et Sens signifiant) après sa libération du camp de concentration d’Auschwitz.

La vision de Sigmund FREUD par rapport à l’être humain et au processus de changement est mécaniciste, déterministe et rationaliste ; l’inconscient étant perçu comme un réservoir de désirs pulsionnels et de souvenirs refoulés.
La vision de Carl Gustave JUNG, de Roberto ASSAGLIOLI  et de Viktor FRANCK par rapport à l’homme et à la dynamique thérapeutique est humaniste, holistique, intégrative et spirituelle.
Pour ces 3 pionniers de la psychothérapie moderne, de même que pour les pères fondateurs de la psychologie transpersonnelle, le psychologue américain Abraham MASLOW (1908-1970) et le psychiatre tchèque Stanislas GROF (1931), l’inconscient a plusieurs niveaux et le plus élevé contient un principe spirituel créatif, évolutif et harmonisant ayant pour fonction d’unifier l’homme et de le relier au sens supérieur de la vie, aux forces de la nature et à «l’âme du monde» (concept du philosophe PLATON).

 

DIFFÉRENCE ENTRE PSYCHOLOGIE ET PSYCHOTHÉRAPIE

La psychologie est un ensemble de modèles, de théories et de cartographies sur la psyché et les désordres mentaux alors que la psychothérapie est le moyen mis en œuvre pour soigner les pathologies psychiques et psychosomatiques.

Étymologiquement le mot psychothérapie signifie soigner la psyché c’est à dire le psychisme.

Il existe presque autant de types de psychothérapie qu’il y a d’écoles de psychologie.