CONCLUSION

Je trouve courageux tous ces psychiatres, ces psychologues et ces psychothérapeutes qui malgré les préjugés ambiants, le scepticisme scientifique  et le fanatisme religieux continuent leurs recherches et leurs accompagnements psychothérapeutiques  marginaux, aux risques d’être dénigrés et rejetés par leurs pairs.

De même, je suis admiratif du courage et de la détermination de ces éminents chercheurs et médecins (psychiatre, psycho-oncologue, cardiologue, chirurgien ou réanimateur) qui mènent des enquêtes rigoureuses sur « la vie après la vie ».

Citons quelques-uns des plus connues dans le domaine des EMI (Expériences de Mort Imminente) et des NDE (Near Death Experiences) :

Dr Raymond Moody (USA)
Dr Élisabeth Külber-Ross (USA)
Dr Jean-Jacques Charbonnier (France)
Dr Melvin Morse (USA)
Dr Éric Dudoit (France)
Dr Pin Van Lommel (Hollande)
Dr Sam Parnia (Grande-Bretagne)
Dr Jeffrey Long (USA)
Dr Steven Laureys (Belgique)
Dr Sylvie Dethiollaz (Suisse)
Dr Bruce Greysar (USA)

 

INFORMATIONS ANNEXES

Pour information, saviez-vous que cette croyance (quasi universelle) en la survie et la réincarnation de l’âme était partagée par les druides gaulois, gallois ou celtes, les prêtres égyptiens, les rabbins cabalistes, les chamanes, les parfaits cathares, les peuples bouddhistes, hindouistes ou shintoïstes, les musulmans alevi turc et certains soufistes, les pères de l’église chrétienne avant le concile de Constantinople en l’an 553 et l’abolition de la théorie de la palingénésie et de la métempsychose (St Augustin, St Grégoire de Nazianze, St Grégoire de Nisse, St Jérôme, Origène) ou les philosophes et penseurs (Appolonius de Tyane, Aristote, Giordano Bruno, Kant, Platon, Plotin, Plutarque, Pythagore, Socrate, Spinoza, etc.), les artistes et écrivains (Balzac, Dante, Dostoïevski, Flaubert, George Sand, Gérard de Nerval, Goethe, Paracelse, Voltaire, Victor  Hugo, Lamartine, Rudyard Kipling, Shakespeare, Tolstoï, Richard Wagner, Virgile, etc,) et tant d’autres personnages illustres tels que le Dalaï-lama , le Mahatma Gandhi, Mâ Anandamayî, Ramana Maharshi, le Général Patton, le scientifique Thomas Edison ou le grand médecin et philosophe suisse Paracelse….

Pour clore  cet article je donne la parole à Ma Anandamayî (30/04/1896 – 27/08/1982), qui comme Mata Amritanandamayî (Amma) était l’une des plus grande sainte du 20ème siècle qui naquit et vécu en Inde :

« L’homme est né pour l’accomplissement de son karma et de son cycle de renaissances. Un homme fort, un homme en qui le pouvoir divin se manifeste, peut changer son karma…. »

« la naissance d’un homme est relative à son karma (le fruit de ses actions dans les vies précédentes)….Nous avons un corps physique, un corps subtil et un corps causal. L’origine de notre corps causal c’est l’Atma  (le Soi). Tant que celui-ci ne s’est pas révélé le « va-et-vient » (le samsara, le cycle des réincarnations) se poursuit. L’Atma se révèle de lui-même. Le « va-et-vient »  est pour le Jiva (l’âme-personnalité qui voyage de vie en vie et de corps en corps).

Pour ce qui est de la révélation du Soi, il faut simplement soulever le rideau (le voile d’illusions de la maya)».

« Quoi que vous fassiez, consciemment ou inconsciemment votre mental en est marqué, que vous vous en rendiez compte ou non, c’est ce que l’on appelle samskâras. Celui qui a des yeux pour voir pourra discerner que ces impressions ou samskâras proviennent des vies antérieures».